Depuis quelques temps, j’ai décidé d’essayer forScore pour remplacer un très lourd cartable épais de 4 pouces que j’utilisais pour mes contrats de musique. Comment ça fonctionne ? Tu scannes ta musique, ça crée des fichiers PDF que tu envoies ensuite sur ton Dropbox, tu installes forScore sur ton iPad, et tu importes les PDF sur ton iPad. Une fois fait, les options sont assez intéressantes.

Pourquoi choisir forScore ?

  • Le programme est très similaire à piaScore, mais à mon sens, l’interface est plus discrète, plus jolie et plus performante. Par exemple, on peut importer une tonne de pièces à la fois et non seulement une, via iCloud, Google Drive, OneDrive, Dropbox, etc.
  • Il est facile d’organiser les pièces par compositeur, titre, mais aussi “mariage”, “favoris”, “trop dur pour moi” ou peu importe l’étiquette souhaitée, et soudain on a une option de recherche personnalisée.
  • On peut créer des “set lists”, pour regrouper par exemple toutes les pèces, dans le bon ordre, pour un concert spécifique.
  • Il est possible et facile d’annoter, surligner, souligner, encercler… Rendre plus évident le mautadit de Dal Seigno qu’on oublie toujours, etc.
  • Metronome, enregistreur et tuner intégré… Yé !
  • Il existe une application spécialement conçue pour votre tourneur de pages officiel. Un simple regard et la personne pèse sur son iPhone, ce qui tourne la page sur le iPad. Incroyable. Est-ce que ça fonctionne bien ? Le temps me le dira.
  • Sinon, on peut évidemment toujours swiper soi-même, ou encore acheter une pédale Bluetooth pour tourner les pages avec son pied (!!!). Un peu too much à mon goût, mais pour les amateurs de gadgets dispendieux, très pratique !
  • Zoom in, zoom out, évidemment, parce que c’est toujours trop petit... Mais le iPad Pro étant sorti, j'ai un nouveau meilleur ami !