Je me rappelle mon premier accordeur chromatique. J’avais fait tout le trajet jusqu’au Archambault le plus près, une heure de route, pas de parking, vive Montréal ! J’étais ressorti avec une bébelle à soixante dollars… Mais monsieur, avec ça vous êtes en business ! Ish, quelques années plus tard, deux accordeurs aux pouvelles et un paquet de batteries AA en moins, je me dis que ça serait l’fun si on pouvait utiliser notre cellulaire comme accordeur. Une recherche rapide et je tombe sur Tuner, de Plusadd. Je me disais “au pire, ça me fera un backup”… Et puis je l’essaie. Wow-e ! Pas un backup, c’est le meilleur accordeur, point final.

Pourquoi choisir Tuner, de Plusadd ?

  • Premièrement, on pourrait croire que sur un cellulaire, même intelligent, un accordeur chromatique serait de seconde classe. Après tout, même en 2016, on est incapable d’avoir un son qui se peut lors d’une conversation téléphonique… Mais non ! L’accordeur de Plusadd est incroyablement précis, sans délai et il entend la moindre variation dans le son !
  • C’est un accordeur chromatique. Donc il vous donne la note, peu importe la note. Il est donc parfait peu importe votre instrument. D’ailleurs, évitez les accordeurs “pour violon”, “pour guitare”, etc. Ils reconnaissent seulement des notes précises, comme les quatre cordes du violon. Il ne peut donc pas être utilisé pour vérifier votre justesse lors de vos pratiques.
  • On peut calibrer l’accordeur au La universel 440, mais aussi au 438, par exemple s’il vous prenait l’envie soudain de jouer avec un enregistrement d’orchestre des années 20, au 442 si vous êtes de ceux qui croient que “ça fait plus clair” ou “ça s’entend mieux quand on joue en solo avec un orchestre”. Bref, vous pouvez écorcher les oreilles des pauvres gens avec l’oreille absolue si vous le désirez, car l’accordeur vous permet de calibrer du La 380 au La 480… ! Je vous donne le droit de dire que rendu là, ce n’est plus un La. Belle observation ! Mais bon, on préfère plus d’options que moins.
  • Il est possible d’entendre un son de référence pour toutes les notes en pesant sur le petit icone de haut-parleur, puis en changeant un demi-ton à la fois avec les boutons dièse et bémol.
  • La version payante, au coût de 2.99 $ (pas soixante !) permet aussi de voir les fréquences en Hertz. Super pratique pour tout instrumentiste. Par exemple, pour un violoniste, il suffit de savoir que le Mi est sensé être à 659.3 Hz, La à 440 Hz, Ré à 293.7 Hz et Sol à 196 Hz, et le tour est joué. Même plus besoin de connaître le nom des notes pour pouvoir s’accorder. Un débutant peut maintenant avoir un instrument juste même sans son professeur… Pertes d’emplois ! OMG !
  • La version payante permet aussi de mettre l’accordeur à l’horizontale, en mode paysage, et changer la couleur de l’interface qui est - je vais l’avouer malgré mon amour de l’app - assez laide merci.
  • Finalement la version payante permet de mettre le tout en français si on préfère voir Do au lieu de C. On peut aussi transposer… Faire croire qu’un Sol# est un La peut être très utile, entre autre pour les flûtistes ! C’est une blague, calmez-vous :p Bref ça vous prend ça !